Ontario

Vallée du Saint-LaurentAcadieOntarioFrance

Cette lettre écrite en 1942 de Toronto provient d’un fonds de famille privé, celui de la famille Jolicoeur. Nous remercions Raymond Jolicoeur d’avoir mis à notre disposition ce fonds.

Images


Ontario - Jolicoeur page 1

Page 1

Ontario - Jolicoeur page 2

Page 2

Transcription en orthographe originale

Toronto juin 26 / 42
A Mamy et Toto
Nous sommes arrives à Toronto
et avons fait un bon voyage
J’ai couché chez M de Gray
hier au soir et ce matin
je suis allé voir abe J’aurais
voulu que tu fus avec moi
tu parles d’une reception Bert
est venu me mener en auto
j’ai sonné et quand j’ai
dit mon nom à la fille
(Melles Nelly) elle m’a fait
passer de suite au salon
et a phoner à Abe il etait
à l’office des course il lui
à dit de me garder pour le
Luncher avec lui et ensuite
il m’a renvoyer mener chez
M de Gray avec son chauffeur
Tu parles d’une coincidence

[il manque les feuillets 2 et 3]

à Hamilton pour une
assenblé des directeur pour
les courses et il doit revenir
pour passer la veiller avec
moi
Je suppose que Toto a eus
un bon temps avec ses
eleves au picnic Et toi
est-tu mieu tu me paraissait
fatigué quand je suis
parti
Chez Mr Gray ont etés bien
gentil pour moi ils ne
m’ont pas laisser payer pour
rien
Je te recrirai Dimanche
et te tiendrai au courant
et te retournerai de l’argent
en attendant meilleurs souhaits
a Mamy Toto et meilleurs
saluts à Gustave Alfred

Orthographe moderne

Toronto juin 26 / 42
À Mamy et Toto
Nous sommes arrivés à Toronto
et avons fait un bon voyage.
J’ai couché chez M. de Gray
hier au soir et ce matin
je suis allé voir Abe. J’aurais
voulu que tu fus avec moi.
Tu parles d’une réception. Bert
est venu me mener en auto.
J’ai sonné et quand j’ai
dit mon nom à la fille
(Mlle Nelly) elle m’a fait
passer de suite au salon
et a phoné à Abe. Il était
à l’office des courses. Il lui
a dit de me garder pour le
lunch avec lui et ensuite
il m’a renvoyé mener chez
M. de Gray avec son chauffeur.
Tu parles d’une coïncidence.

[il manque les feuillets 2 et 3]

à Hamilton pour une
assenblé des directeur pour
les courses et il doit revenir
pour passer la veiller avec
moi
Je suppose que Toto a eus
un bon temps avec ses
eleves au picnic Et toi
est-tu mieu tu me paraissait
fatigué quand je suis
parti
Chez Mr Gray ont etés bien
gentil pour moi ils ne
m’ont pas laisser payer pour
rien
Je te recrirai Dimanche
et te tiendrai au courant
et te retournerai de l’argent
en attendant meilleurs souhaits
a Mamy Toto et meilleurs
saluts à Gustave Alfred

Orthographes originale et moderne comparées

Orthographe originale

Orthographe moderne